Les Journées de la Harpe (Martinique, Guadeloupe, Guyane)
Accueil du siteGalerie2015, 23ème édition, Haïti à l’honneur
Dernière mise à jour :
samedi 12 novembre 2016
Statistiques éditoriales :
110 Articles
1 Brève
4 Sites Web
1 Auteur

Statistiques des visites :
224 aujourd'hui
294 hier
211490 depuis le début
   
2015, Haïti à l’honneur
samedi 6 juin 2015
par webmaster
popularité : 1%

Hommage à Frantz Casséus , guitariste et compositeur haïtien, né à Port-au-Prince, le 14 décembre 1915, dont le travail s’est essentiellement centré sur la musique classique et la musique traditionnelle haïtienne. Il passe la majeure partie de sa vie d’adulte à New York, aux États-Unis, où il décède le 21 juin 1993. Pour la harpe

Hommage à Mel Bonis  : compositrice française, tête de file d’une grande famille de harpistes (famille Géliot) Aux côtés de ce grand musicien des caraïbes, un hommage sera rendu à la compositrice Mel Bonis. Le corpus de l’œuvre de Mel Bonis se compose d’environ 300 pièces pour des formations diverses. Jamais éditées, jamais entendues, nous avons découvert récemment ses dernières œuvres et notamment sa messe. Elles forcent notre respect et notre dévouement. Elles sont toutes imprégnées du désir mystique de se fondre à l’infinie douceur de Dieu et à son "pur amour". En bref, petit à petit, la musique de Mel Bonis renaît : elle est rééditée, elle est jouée en concert, enregistrée. Son nom se fait jour dans le très petit milieu des musiciens curieux de rareté, en Allemagne surtout, où elle jouit d’une excellente réputation. Espérons que l’avenir lui réserve la reconnaissance qu’elle mérite, la reconnaissance du public.

En souvenir de Mimi Barthélémy , conteuse et écrivaine haïtienne, née à Port-au-Prince le 3 mai 1939 et décédée le 27 avril 2013, âgée de 73 ans.« Missionnaire infatigable et magnétique de l’oralité et des mémoires interdites, Mimi Barthélémy ne disparaît pas tout à fait puisque la magie de son verbe et la malice de son phrasé restent accessibles par ses albums. »

En souvenir de Victor SALVI (4 mars 1920 - 10 mai 2015) il a commencé sa carrière en tant que musicien, harpiste international et se tourna vers la construction de harpes de renommée mondiale. En tant qu’ingénieur, Salvi est à l’origine des plus grandes progressions modernes de l’instrument. Philanthrope, il a parrainé plusieurs concours internationaux, des concerts, ainsi que des compositions mise en service du Groenland. Salvi a élargi la notoriété de la harpe dans le monde entier, rehaussé le profil de l’instrument, et accru son importance musicalement.

Un des objectifs des « journées internationales de la harpe » est de faire connaitre des artistes méconnus. Le musicien haïtien à l’honneur, présent pendant le festival, sera Amos Coulanges (guitariste et compositeur de renom)

 
Articles de cette rubrique
  1. 2015, Haïti à l’honneur
    6 juin 2015