Les Journées de la Harpe (Martinique, Guadeloupe, Guyane)
Accueil du site2015, 23 ème édition des journées de la harpe à la caraïbe et en Guyane, "Haïti à l’honneur"
Dernière mise à jour :
samedi 12 novembre 2016
Statistiques éditoriales :
110 Articles
1 Brève
4 Sites Web
1 Auteur

Statistiques des visites :
224 aujourd'hui
294 hier
211490 depuis le début
   
2015, en souvenir de Victor Salvi
dimanche 7 juin 2015
par webmaster
popularité : 1%

Victor Salvi, 4 Mars 1920, 10 mai 2015

Victor Salvi est né à Chicago le 4 Mars 1920, cadet d’un luthier de Venise qui avait connu Liszt et Wagner, mais qui avait émigré aux États-Unis au début du 20e siècle. Son demi-frère aîné, Alberto, était un harpiste bien connu avant la naissance de Victor.

Alors qu’il était encore à l’école Salvi remporte un concours national de musique et en 1938 et part en tournée de la côte Est avec un petit ensemble. Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans l’US Navy il se familiarise avec la mécanique de l’instrument à cause d’une pénurie de pièces de rechange.

Après la guerre, il ouvre un atelier de réparation de harpes à Chicago et en 1948 rejoint le St Louis Sinfonietta. L’année suivante, il est invité à jouer pour l’opéra à New York. Il ouvre un magasin à Manhattan et se produit la nuit. Bientôt, il devient un harpiste de renom, se produisant avec l’Orchestre philharmonique de New York et le NBC Symphony Orchestra sous la direction d’Arturo Toscanini et Pierre Monteux

En 1954, alors qu’il avait construit son propre instrument, il décide d’ouvrir un atelier en Italie. Dès les premiers instruments prêts, Salvi les présente partout en Italie, en Suisse et en Allemagne, là où il peut trouver des acheteurs potentiels. En 1966, il expose à l’Eisteddfod national du Pays de Galles.

Au fil des ans, il développe de nouveaux modèles et tailles, rachète certains de ses concurrents, et bientôt vend ses instruments aux États-Unis. Cinquante ans plus tard, il est toujours là, produisant 1000 harpes par an tout et créant de toutes pièces un musée de la harpe. Pendant ce temps, les harpes Salvi se répandent dans toute l’Europe.

La harpe a fait de Salvi un homme riche qui devient un généreux mécène de concours et festivals, ainsi que fabricant d’instruments de prestige, tels que celui pour le prince de Galles qui avait relancé le poste de harpiste royal en 2000. En 1994, il devient président du Festival Mondial de la Harpe à Cardiff.

Interrogé par le Daily Telegraph en 2006 sur l’évolution du marché des ventes de harpes, Salvi répond qu’il est toujours en expansion et l’explique par l’utilisation de l’instrument dans le jazz et la musique folklorique et à l’engouement des amateurs aisés, qui ont toujours rêvé de faire de la harpe".

 
Images jointes à cet article :
Victor Savi dans son atelier à Turin en 2006 (photo Roger Taylor)
  • Titre : Victor Savi dans son atelier à Turin en 2006 (photo Roger Taylor)
  • Taille : 795 par 551
  • Poids : 751 ko
  • Format : PNG