Les Journées de la Harpe (Martinique, Guadeloupe, Guyane)
Accueil du siteLes hommages
Dernière mise à jour :
samedi 12 novembre 2016
Statistiques éditoriales :
110 Articles
1 Brève
4 Sites Web
1 Auteur

Statistiques des visites :
259 aujourd'hui
0 hier
223706 depuis le début
   
En 2010, hommage à Barel COPPET (1920-2009)
Compositeur et clarinettiste martiniquais
vendredi 8 avril 2011
par webmaster
popularité : 10%

Barel COPPET (3 juillet 1920 - 18 octobre 2009)

Anatole dit Barel COPPET, benjamin de la famille Coppet, frère d’Hypolite, d’Honoré et de Bayard, a mené le bal : clarinettiste "historique" à plus d’un titre, ce musicien martiniquais a renouvelé les bases de la biguine. Barel Coppet est né le 3 juillet 1920 au Vauclin, dans une famille de cinq frères et deux sœurs, tous doués pour la musique. Ses deux frères aînés Honoré et Bayard seront aussi musiciens professionnels et feront carrière à Paris.

Tout jeune enfant, Barel se passionne pour la batterie. En 1934, il part vivre en Guadeloupe avec sa sœur aînée Cécilia qui a épousé un musicien guadeloupéen, le clarinettiste Alfred Edmée dit « Pays ». Barel se perfectionne à la batterie en jouant dans l’orchestre de son beau-frère. Il fait la connaissance de Robert Mavounzy, excellent batteur lui aussi. Barel Coppet s’initie à la clarinette sur l’instrument de son beau-frère avant de se procurer son propre instrument. Il commence à jouer du saxophone en amateur. Il travaille dans une entreprise en bâtiment puis, durant la guerre, comme cordonnier dans un magasin de chaussures. Durant son service militaire effectué en Guadeloupe en 1943, il monte un orchestre à la caserne. De retour à la Martinique en 1946, Barel joue avec son frère Honoré dans le dancing que celui-ci anime au n° 103 de la rue Brithmer dans le quartier des Terres-Sainville.

En avril 1947 les deux frères s’embarquent sur le « Flandres » et arrivent à Paris. Ils débutent à « La Boule d’Or » dans le 15ème arrondissement. Fin 1947, Honoré part jouer au Bal Blomet tandis que Barel est engagé pour trois ans dans l’orchestre de Pierre Louiss avec lequel il passe notamment au Casino de Nice (novembre 1947), au « Café Métropole » de Lausanne (hiver 1947-48), à l’Hôtel Bellevue de Lille (mars 1948), à « l’Alhambra » de Vichy (été 1948), à Berne et à Bâle en Suisse (hiver 1948-49), à « l’Amiral » à Paris (mai-juin 1949), au casino d’Arcachon (été 1949). Puis Barel forme son propre orchestre avec lequel il joue au Bal Blomet de Paris durant 11 ans de mai 1950 jusqu’en 1961. En 1955, il réalise pour la marque Philips ses premiers disques de merengue qui paraissent d’abord en 78 tours puis en microsillons, et notamment le célèbre « Moin ni en loto nef ». En exclusivité chez Philips pendant plusieurs années, Barel Coppet sortira une dizaine de 45 tours dont une grande partie en collaboration avec le tromboniste et arrangeur Al Lirvat.

Entre 1961 et 1964, Barel Coppet joue à La Rose Rouge, au Bikini, à la Canne à Sucre. Puis c’est une tournée de six mois aux Antilles, de décembre 1964 à avril 1965. De retour à Paris, Barel forme avec Al Lirvat et Pierre Chonchon le « Trio des Îles » qui se produit dans les cabarets de Paris.

Auteur, compositeur d’un tube qui marquera les années 50 « Mwen ni an loto nef ». Peu avant le carnaval de 1968, Barel revient définitivement à la Martinique pour animer le « Manoir » de Fort-de-France où il se produira en vedette près de vingt ans en compagnie de Pierre Rassin. Professeur , il a tenté d’assurer la relève, tout en charmant de nombreux spectateurs. Barel Coppet se produisait avec les harpistes après avoir fait la connaissance des musiciens vénézuéliens invités en 1999 aux journées internationales de la harpe dans la Caraïbe. Il aimait jouer aussi bien avec les harpistes classiques, vénézuéliens, paraguayens que bretons. Il savait écouter les autres et jouait en douceur enfin de ne pas recouvrir le son délicat des harpes. Il jouait toujours avec son cœur. A l’âge de 89 ans, il nous a quittés le 18 octobre 2009 alors qu’il devait se rendre en Guyane avec les journées de la harpe pour la 11ème année. L’association culturelle Barel Coppet (ACBC) participe activement à ce grand hommage aux côtés de l’association Glissando.

 
Images jointes à cet article :
Barel Coppet et Fernando Guerrero
  • Titre : Barel Coppet et Fernando Guerrero
  • Taille : 341 par 602
  • Poids : 52.4 ko
  • Format : JPG
Barel Coppet
  • Titre : Barel Coppet
  • Taille : 2231 par 2602
  • Poids : 853.7 ko
  • Format : JPG
Barel Coppet et Claire Le Fur
  • Titre : Barel Coppet et Claire Le Fur
  • Taille : 800 par 600
  • Poids : 68.9 ko
  • Format : JPG